dimanche 4 juin 2017

Carnet de voyage n°3 : Phitsanulok partie 1 (Nord de la Thaïlande)


8h : réveil à Ayutthaya. 

Pour rappel, nous en sommes à la première étape du parcours dans le nord de la Thaïlande et nous nous apprêtons à quitter Ayutthaya ce jour.

Le jetlag semble toujours présent mais nous parvenons à nous réveiller pour aller acheter nos tickets de bus en direction de Phitsanulok, l'étape intermédiaire qui se trouve près de Sukhotai, la prochaine ville que nous allons explorer. L'office des tickets ne paie de pas mine, c'est une sorte de pièce, pas plus grande qu'un WC ornée d'une vitre pour faire l'échange des billets de bus contre de l'argent...
Notre départ est prévu à 12h. La personne à qui nous achetons nos billets organise également un tuk-tuk qui viendra nous chercher à la maison d'hôte à 11h20. 

Le trajet en car avec les locaux, une pause pipi, de la nourriture non identifiée et 5h plus tard et nous voilà arrivés à Phitsanulok. 




Phitsanulok donne l'impression de faire un bond dans le passé. En effet, dans les années 60, un grand incendie a ravagé la ville et les thaïlandais l'ont reconstruite en partie. Cet effet "ville fantôme" se caractérise par l'architecture plutôt rétro/vintage de grands hôtels abandonnés et délabrés. L'"Amarin hotel" illustre bien mes propos. Nous avons réservé ce logement la veille et pour le prix (14 CHF), nous n'allons pas nous plaindre. Un hall d'entrée gigantesque marbré et foncé, plus d'une dizaine d'étages et des longs couloirs désertiques peu illuminés: voilà ce qui m'a frappé. Notre hôtel se prêterait parfaitement à un film de suspense d'Alfred Hitchcock. Depuis notre chambre, nous entendons des cris d'oiseaux. En effet, ceux-ci se sont amassés sur les fils électriques qui rayonnent et surplombent toute la ville.


Nous sommes affamés. Nous partons faire un tour en ville en quête de nourriture. Il fait déjà presque nuit, il est 18h... Nous arrivons au bord d'un canal illuminé par les lumières d'un marché. L'endroit est très chaleureux, peu de touristes semblent présents dans cet endroit. Nous voyons une petite cantine en plein air. Un jeune homme et sa mère nous laisse leur table. Lorsque nous jetons un coup d'oeil sur la carte, nous constatons que le menu est écrit uniquement en thaï. Le jeune homme doit avoir senti notre désarroi car il revient en arrière et nous parle en anglais. Il va commander pour nous. Nous le remercions chaleureusement et nos plats arrivent à la minute. Après avoir fini nos "glass noodles", nous repartons direction de l'hôtel.

Prochaine étape du voyage : Visite de Phitsanulok et Sukhotai (nord de la Thailande)
Précédemment : Carnet de voyage n°2 : le royaume d'Ayutthaya

Les articles que je publie régulièrement sont basés sur des ressentis et ne constituent pas un "guide routard" pour l'Asie du Sud-est. Tout ce que vous pouvez lire est issu de mes notes manuscrites que j'ai gribouillé lorsque j'avais un peu de temps, notamment dans les transports en communs asiatiques.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

The Lifestyle of AB Template by Ipietoon Cute Blog Design and Bukit Gambang